Palmyre & Co

Archives

Fanny Azzuro joue 1905 à la salle Colone

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Autour des célébrations de l’abolition de l’esclavage : la parole retrouvée …

Simone et André Schwarz-Bart :
la parole retrouvée…

Deux événements à ne pas manquer

⇒  le 19 mai 2017 à 17h,
L’Alcazar,
58 cours Belsunce, 13001 Marseille
⇒  le 21 mai 2017 à 16h,
Cinéma Eden-Théâtre,
25 Boulevard Clémenceau, 13600 La Ciotat

 

Projection de JACQUES SCHWARZ-BART, LA VOIX DES ANCÊTRES,
un documentaire de Frank Cassenti,

en présence du réalisateur et de Simone Schwarz-Bart
suivi d’une rencontre signature à l’occasion de la parution du roman
Adieu Bogota de Simone et André Schwarz-Bart (Seuil, 2017)

1905 – Fanny Azzuro – Debussy

 

« Adieu Bogota » de Simone et André Schwarz-Bart

Sortie le 4 mai 2017

Paris, années 50. Marie travaille en France dans une maison de retraite. D’origine antillaise, elle s’est liée d’amitié avec Jeanne, une dame âgée dont elle s’occupe avec douceur et humanité et qui lui raconte sa vie. Avant de mourir, sa vieille amie l’incite à écrire sa propre histoire.

Fidèle à sa promesse, Marie entreprend alors le récit de son existence. Et le roman s’ouvre sur le grand large. Née à l’aube du XXe siècle, la jeune Mariotte quitte la Martinique après l’éruption de la montagne Pelée qui a détruit la ville de Saint-Pierre, en 1902. Son errance la conduit d’abord en Guyane, où elle s’éprend, dans des conditions rocambolesques, d’un ancien bagnard reconverti dans l’orpaillage et sur le point de quitter le pays. Il entraînera Mariotte avec lui, à New York, puis en Colombie, jusqu’à Bogotá, où il l’abandonnera. Livrée à elle-même, la jeune femme puisera dans sa vitalité faite de colère, de courage et de joie de vivre pour dire adieu à Bogota, se tourner vers un autre homme, et un autre continent.

Rappelant l’œuvre et les personnages de García Márquez, ce personnage qui arpente le monde et le temps ressemble aussi à André Schwarz-Bart : mêlé au monde et toujours en décalage, présent et en même temps ailleurs, étranger.

Simone Schwarz-Bart a publié, seule ou avec son mari André, des romans et du théâtre. Depuis la disparition d’André Schwarz-Bart, en 2006, elle a repris et achevé le cycle des romans antillais commencé à quatre mains avec Un plat de porc aux bananes vertes (Seuil, 1964) : L’Ancêtre en Solitude (Seuil, 2015) et aujourd’hui Adieu Bogota.

1905 Impressions – lancement du CD de Fanny Azzuro

 

Vendredi 21 avril 2017 à 21h

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

Récital de piano en l’église de Ventavon 05300

Oeuvres de Ravel – Debussy – Albéniz

Informations sur http://www.tourisme-laragne.fr/fr/envie-sortir.html

Disparition du poète Evgueni Evtouchenko

« Au-dessus de Babi Yar, il n’y a pas de monument : l’escarpement est comme une grosse pierre tombale. J’ai peur, aujourd’hui… »

Evgueni Evtouchenko…

timeyevtushenkoEvgueni Evtouchenko était un poète emblématique de la génération de poètes russes poststaliniens.
Né le 18 juillet 1933, mort le 1er avril 2017, il faisait partie de la quatrième génération d’Ukrainiens  ayant été exilés en Sibérie. Il avait également des origines tatares et russes. Ses deux grands-pères furent arrêtés lors des grandes purges staliniennes de 1937. En 1944, il s’installe à Moscou où il étudie la littérature jusqu’en 1954 à l’Institut Gorky.

Ses premiers poèmes sont publiés en 1949, mais c’est en 1961 que sa notoriété devient internationale lorsqu’il écrit le poème « Babi Yar », qui dénonce le massacre des juifs par les Nazis, les pogroms russes… un sorte de Légende des siècles de l’antisémitisme. Son texte, mis en musique par Dmitri Chostakovitch en 1962, ne sera pas publié en Union-Soviétique avant 1984.

Son engagement pour la liberté artistique, ses attaques de Staline et de la bureaucratie soviétique à la fin des années 50 et 60, le placera en tête de fil de la jeune génération de créateurs russes. Il sera également victime de la répression et de la censure soviétique.
Il continue de s’engager politiquement, notamment lorsque Soljenitsyne sera arrêté et exilé en 1974.

Outre ses talents de poète, Evgueni Evtouchenko était aussi réalisateur et acteur.

…….

IMAG04365Le 26 janvier 2015, Palmyre &Co organisait la venue en France de l’Orchestre Symphonique de Jérusalem, pour la célébration des 70 ans de la libération d’Auschwitz.

Plus de 1300 personnes s’étaient pressées à l’Unesco pour venir entendre la Symphonie N° 13 « Babi Yar » de Dmitri Chostakovitch, sous la Direction de Frédéric Chaslin.sur le sublime livret du grand poète  Evgueni Evtouchenko .

Le printemps sera chaud !

La créatrice Sharon Jerusalmy présente …

Une partition à jouer par tous les temps !

ds-ss-ls.jpg

 

nature group

fp+bth

à commander sur 

https://www.etsy.com/shop/fancyhandfans