Palmyre & Co

Accueil » Musée

Musée

musee



Les splendeurs gallo-romaines de Sisteron
dans un nouvel écrin !

sisteron-musee

C’est au rez-de chaussée et aux sous-sols d’un hôtel particulier du Moyen-âge que vient de s’installer le musée gallo-romain de Sisteron (Alpes de Hautes Provence). 

On peut y découvrir dans un espace précieux, dû à la scénographie parfaite de l’artiste niçoise Brigitte Fryland, des collections relativement modestes en nombre, mais d’une extrême qualité. Les rites funéraires de cette ville il y a plus de deux mille ans sont ainsi remis en pleine lumière.

C’est ainsi que tout a commencé ! Après la seconde Guerre Mondiale, lors des reconstructions de la ville endommagée par les bombardements, un mausolée antique monumental est découvert D’autres importants vestiges seront mis à jour, ce qui amènera à la création du premier musée du Vieux Sisteron en 1950.

C’est dans un nouveau décor, avec une muséologie et des techniques contemporaines que le public est désormais invité à se passionner pour ce riche passé ignoré de beaucoup, témoin de l’importance de cette cité antique de Segustero, qui fut  un axe commercial majeur.

De objets sont sans cesse trouvés, comme cette urne en terre contenant une deuxième en plomb protégeant un vase en verre qui contenait des cendres.

Quatre masques de pierre d’une présence saisissante, des chapiteaux corinthiens d’une très grande finesse d’exécution, éléments des mausolées trônent comme autant de présence d’un prestigieux passé.

La visite est ponctuée par des films courts qui permettent d’appréhender ce monde funéraire d’un grand raffinement. L’antique cité romaine qui deviendra Sisteron, est retracée pour nous faire découvrir son passé glorieux.

Applications pour smartphone et tablette dévoilent en 3D le détail de ces mausolées, riches édicules témoins de la richesse de leurs commanditaires.

Au cœur de la Haute-Provence, ce lieu à taille humaine percé de baies donnant sur le sublime rocher de la Baume est labellisé « Musée de France ».

Une salle d’exposition de 100m2 est ouverte à toutes formes d’art. En ce moment « Les peintres du voyage » sont à l’honneur… retour dans les pérégrinations d’une génération d’artistes des XIXe et XXe siècles qui en quittant l’Europe pour de longs ou courts périples, ont ramenés des images variées et fantasmées de l’Orient et de l’Asie. (Jusqu’au 25 mars).

Sisteron la splendide, aux ruelles évoquant Venise et le Moyen-âge, à l’imposante citadelle se révèle mystérieuse et pleine de promesse, comme sortie d’un long sommeil

Derrière chaque porte, à chaque détour d’une ruelle, on peut découvrir d’autres merveilles dans le prolongement de ce musée-bijou promis à un grand avenir .

Musée gallo-romain. Espace d’Ornano. 8, rue Saunerie 04200 Sisteron. Tél. 04 92 61 58 40. Du mardi au samedi de 10 h à 12 h et de 13h30 à 17h30. Entrée : 3 euros. www.sisteron.fr



 

Alexandra David-Néel, une vie digne d’un film !

 

france-3-e     Par Jean-Marie Dubois

france-3-c

Considérée à juste titre comme « le plus grand explorateur du XXe siècle », Alexandra David Néel (1868-1969) a sillonné durant sa longue vie une bonne partie de la planète, notamment l’Inde, le Japon, la Chine, la Corée, la Mongolie, et bien sûr le Tibet ; elle sera en 1924 la première Européenne à séjourner dans la mythique ville de Lhassa.
Ecrivaine prolifique, féministe de la première heure, cantatrice à succès, journaliste anarchiste, orientaliste spécialiste du Tibet, Franc-maçonne engagée, bouddhiste atypique, on s’épuiserait à vouloir tout connaître de la vie de ce personnage de roman qui fait toujours rêver.
Pour preuve, à l’approche de la commémoration de son 150ème anniversaire en 2018, de nombreux événements viennent déjà nous rappeler, s’il en était besoin, l’existence de cette femme de caractère qui s’installa en 1928 à Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence) dans une maison qu’elle transformera à ses goûts, et qui aujourd’hui se visite.

imag0932

Ce lieu magique, un peu hors du temps vient d’ailleurs d’obtenir le label « Musée de France », ce qui lui permet d’élargir ses possibilités d’échanges avec d’autres structures culturelles.
imag0941imag0937
Le musée Guimet inaugure le banc avec une exposition intitulée «  Alexandra David-Néel, une aventurière au musée » (du 22 février au 22 mai), rappelant les liens étroits qui existèrent entre ce musée parisien et l’exploratrice.

Des lettres, photographies, œuvres d’art font le voyage vers la capitale pour cet hommage, où vous pourrez aussi découvrir quelques planches des dessinateurs Fred Campoy et Mathieu Blanchot qui viennent de faire paraître chez Grand Angle le tome 2 de leur merveilleuse saga « Une vie avec Alexandra-David Néel ».

une-vie-avec-alexandra-david-neel

Une BD aux graphismes à la fois grandioses et sobres s’appuyant pour le scénario sur les souvenirs de sa dernière dame de compagnie, Marie-Madeleine Peyronnet, qui vécut dix années avec elle.
Flashs-back, jeux de couleurs, narration passionnante font de cet album une parfaite entrée en matière pour tous ceux qui voudraient en savoir plus sur ce véritable ovni du siècle dernier.
Un troisième tome est prévu pour l’année prochaine.
La maison d’Alexandra David-Néel à Digne-les-Bains, qui a dorénavant comme conservatrice Nadine Gomez-Passamar, va se refaire une beauté pour 2018, avec notamment la reconstitution de la roseraie, dont les parfums était si importants pour cette originale qui adorait dormir à la belle étoile, la recréation du potager qui lui permettait de se soigner par l’homéopathie.
De nouveaux aménagements intérieurs sont aussi prévus à Samten Dzong, « la résidence de la réflexion », nom qu’elle donna à cette maison qu’elle restructura totalement et qui conserve des décors incroyables.
france-3-b
L’atmosphère de ce lieu de résidence d’une grande intellectuelle particulièrement sportive va donc connaître une seconde vie, en accueillant de plus dans un bâtiment annexe des chercheurs qui pourront se plonger dans les riches archives.
D’ici là, la maison reste ouverte, n’hésitez pas à vous y arrêter, vous aurez encore plus envie ensuite de vous plonger dans cette vie trépidante, que ce soit par la bande dessinée, par ses nombreux écrits ou encore à l’exposition du musée Guimet.


Alexandra David-Néel, qui en 1969, à l’âge respectable de cent ans, demande le renouvellement de son passeport à la Préfecture des Basses-Alpes, désirant se lancer dans un « petit tour du monde », n’a pas l’intention de se faire oublier, et c’est tant mieux !

Voir reportage sur France 3 de V. Bouvier / L. Centofanti / S. Prouteau

Maison Alexandra David-Néel
27 avenue du Maréchal Juin 
04000 Digne-les-Bains
Tél. 04 92 31 32 38
www.alexandra-david-neel.fr

Une vie avec Alexandra David-Néel
Tome 2
Scénario : Fred Campoy. Dessins : Mathieu Blanchot
104 pages. 16,90 euros
Editions Grand Angle
Parution le 1er février 2017

Exposition Alexandra David-Néel, une aventurière au musée.
Du 22 février au 22 mai 2017
Musée Guimet
6 Place d'Iéna. 75116 Paris
Tél. 01 56 52 53 00
www.guimet.fr

 

%d blogueurs aiment cette page :