Palmyre & Co

Accueil » musique » Palmyre entend… Charlie…la chaconne de Bach : le violon plus fort que la haine

Palmyre entend… Charlie…la chaconne de Bach : le violon plus fort que la haine

Extrait d' »Un trou dans le Jacuzzi », par Philippe Lançon

Charlie Hebdo, 25 février 2015/ N°1179

« Je n’ai pas envie que la télé prolonge la présence de ces hôtes meurtriers et indélicats (…).Je préfère écouter de la musique, et surtout Bach, l’homme dont l’harmonie calme les plaintes et élève les chagrins vers une ligne de beauté, qui n’ai jamais de fuite. Avec lui, je retrouve un monde où le silence n’est pas occupé par les morts, mais par ce qu’il y a de vie en nous. » Quelques jours plus tard, un ami violoniste est venu jouer dans ma chambre. Il a étalé la longue partition de la chaconne de Bach sur mon lit. Elle s’étalait comme un grand pansement sur les draps, les oreillers, sur les traces de mon corps redevenu mobile. Mon ami violoniste jouait debout, remontant peu à peu vers la tête du lit. Ses notes veillaient sur mes blessures. J’écoutais depuis le fauteuil, et pendant quelques minutes je me suis senti sauvé. De qui, de quoi ? Je ne sais pas. »

Enregistrement de la « Chaconne » de Bach par Itzhak Perlman
https://www.youtube.com/watch?v=5bVRTtcWmXI

%d blogueurs aiment cette page :